Press "Enter" to skip to content

Download E-books Discours sur l'origine de l'univers PDF

D'où vient l'univers ? Et d'où vient qu'il y a un univers ? Irrépressiblement, ces questions se posent à nous. Et dès qu'un discours prétend nous éclairer, nous tendons l'oreille, avides d'entendre l'écho du tout greatest sign : les accélérateurs de particules vont bientôt nous révéler l'origine de l'univers en produisant des "big bang sous terre" ; les données recueillies par le satellite tv for pc Planck nous dévoiler le "visage de Dieu" ; certains disent même qu'en vertu de los angeles loi de l. a. gravitation l'univers a pu se créer de lui-même, à partir de rien... Le grand dévoilement ne serait donc devenu qu'une affaire d'ultimes petits pas ? Rien n'est moins sûr... motor vehicle de quoi parle los angeles body quand elle parle "d'origine" ? Qu'est-ce que les théories actuelles sont réellement en mesure de nous révéler ? A bien les examiner, les views que nous offre los angeles cosmologie contemporaine sont plus vertigineuses encore que tout ce que nous avons imaginé : l'univers a-t-il jamais commencé ?

Show description

Read Online or Download Discours sur l'origine de l'univers PDF

Similar Astronomy books

The Perfect Machine: Building the Palomar Telescope

Virtually a half-century after is finishing touch, the 200-inch Palomar telescope continues to be an unheard of mix of substantial scale and microscope aspect. As large because the Pantheon of Rome and as heavy because the Statue of Liberty, this very good device is so accurately equipped that its seventeen-foot reflect used to be hand-polished to a tolerance of 2/1,000,000 of an inch.

Wonders of the Solar System (Wonders Series)

Taking readers on a wide ranging visible and clinical experience, popular physicist Brian Cox unearths the sun method as you might have by no means obvious it ahead of: from Saturn's moons, the place great ice fountains spout into area and oceans are made up of liquid methane, to Jupiter, the place storms rage which are two times the scale of Earth and monstrous super-volcanoes dominate its tortured moon of Io.

Galileo in Rome: The Rise and Fall of a Troublesome Genius

Galileo's trial via the Inquisition is among the such a lot dramatic incidents within the heritage of technology and faith. at the present time, we have a tendency to see this occasion in black and white--Galileo all white, the Church all black. Galileo in Rome provides a way more nuanced account of Galileo's dating with Rome. The e-book deals a desirable account of the six journeys Galileo made to Rome, from his first stopover at at age 23, as an unemployed mathematician, to his ultimate fateful trip to stand the Inquisition.

The Emergent Multiverse: Quantum Theory according to the Everett Interpretation

The Emergent Multiverse offers a awesome new account of the "many worlds" method of quantum conception. the purpose of technology, it's as a rule accredited, is to inform us how the area works and what it truly is like. yet quantum conception turns out to fail to do that: taken actually as a conception of the realm, it sort of feels to make loopy claims: debris are in locations straight away; cats are alive and lifeless even as.

Extra resources for Discours sur l'origine de l'univers

Show sample text content

Et si nous trouvions un jour los angeles réponse, ce serait le triomphe de los angeles raison humaine, qui nous permettrait alors de connaître l. a. pensée de Dieu2. » l. a. pensée de Dieu ? Bigre ! Comme s’il allait de soi que Dieu � pense », et qu’une équation pourrait nous traduire sa pensée ! Qui peut honnêtement promettre que los angeles body nous mènera aussi loin ? Dans son tout dernier livre, The Grand layout, Stephen Hawking semble rompre avec ses positions précédentes : � L’univers n’a pas european besoin de créateur, conclut-il. En raison de l. a. loi de l. a. gravité, l’univers peut se créer de lui-même, à partir de rien. los angeles création spontanée est l. a. raison pour laquelle quelque selected existe, pour laquelle l’univers existe, pour laquelle nous existons3. » Faut-il comprendre que dans le � rien » dont il est ici query se trouvait déjà l. a. loi de los angeles gravitation, alors que nulle matière n’y était présente4 ? Alors, pourquoi ne pas dire que Dieu – sujet grave s’il en est – n’est pas autre selected que los angeles gravitation5 ? Toute chute deviendrait du coup une expérience authentiquement transcendantale et certainement sotériologique… Le désir de totalisation, épaulé par notre goût pour los angeles révélation (de préférence imminente), fait céder certaines digues intellectuelles, et nous disclose au risque de conclure de façon prématurée. Emportés par leur élan, certains font (sans prévenir) un pas dans l’absolu : ils se laissent aller à nous survendre des prolongements métaphysiques qui vont bien au-delà de ce qu’offrent les théories elles-mêmes. motor vehicle à moins de sombrer dans une espèce de mysticisme idolâtre, il est certainement illusoire d’espérer extraire le sens du monde d’un jeu d’équations mathématiques. Mais c’est plus fortress que nous : nous ne tolérons pas los angeles contingence. Nous voulons du sens, du projet, du dessein. Dès lors que nous croyons connaître le sens du monde à l’avance, nous ne pouvons nous empêcher de le faire énoncer par telle ou telle théorie scientifique à notre goût, qu’elle soit déjà constituée ou simplement annoncée, de l’y projeter comme on verse du sel sur les aliments. Puis, tout émerveillés, nous nous extasions après coup de l’y reconnaître. l. a. théorie du tout, même si elle nous éclairait sur los angeles façon que l’univers a eue d’apparaître, ne nous dirait sans doute pas pourquoi un tel événement a ecu lieu. Il nous resterait donc à trouver les moyens de répondre à un yes nombre de toutes petites questions : L’univers a-t-il une raison d’être, un sens, une finalité ? Pourquoi (et pour quoi ? ) l’univers décrit par notre théorie devait-il exister ? En vertu de quelle nécessité ? Quelle pourrait être los angeles reason du fait qu’il y a un monde ? Forçons le trait : jusqu’à nouvel ordre, les équations n’explosent pas. l. a. formule E = mc2, si souvent associée à Hiroshima et Nagasaki, n’a pas fait d’elle-même l. a. bombe atomique – il a fallu que des ingénieurs, des techniciens, des militaires s’en mêlent en grand nombre. Alors remark les principes et les équations constituant l. a. théorie du tout auraient-ils pu engendrer un monde body régi par eux, un univers aux ordres ?

Rated 4.10 of 5 – based on 28 votes